En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour gérer et modifier ces paramètres cliquez sur "En savoir plus".

Rouler à l'huile végétale ou à l’huile de friture est techniquement possible.

 

L'utilisation d'huile végétale pour rouler est techniquement possible, mais il faut tout de même tenir compte de certains points importants, au niveau pratique ainsi qu'au niveau légal. En effet, sur les routes de France, il est interdit de rouler uniquement à l'huile végétale.

Rouler uniquement à l'huile végétale est illégal en France. Il s'agit d'une exception française car, sur le reste des routes européennes, il est possible de se déplacer en mettant ce type de carburant dans son réservoir.

L'utilisation d'un véhicule roulant exclusivement à l'huile végétale reste tolérée en dehors des routes. Ainsi, après avoir été équipés d'un kit spécifique, les tracteurs et autres engins agricoles peuvent rouler grâce à un carburant non fossile.

À cause du caractère visqueux de certaines huiles, des dépôts peuvent se former au niveau des injecteurs ainsi que sur les chambres de combustion des moteurs diesel. Pour éviter tout risque d'ennuis mécaniques, il est plus sage de ne pas rouler avec 100 % d'huile végétale, mais de choisir une solution mixte alliant huile végétale et gasoil.

En ce qui concerne les moteurs diesel à injection indirecte, on peut opter pour un système à injection de type Bosch qui offre la possibilité de rouler avec un carburant composé au maximum de 50 % d'huile. Pour les moteurs diesel à injection directe nouvelle génération de type TDI, HDI ou DCI, il faudra se contenter de rouler avec un maximum de 30 % d'huile. À noter que tous ces pourcentages d'adjonction d'huile végétale doivent être impérativement minorés en hiver.

Les huiles végétales qui peuvent servir de carburant, mélangées avec du gasoil, sont issues du colza, du tournesol, du lin, d'amandes. et les huiles usagées comme l'huile de friture.

Source: FUTURA PLANETE