En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour gérer et modifier ces paramètres cliquez sur "En savoir plus".

HAU Huiles Alimentaires Usagées

Plus de 36.000 tonnes d'huiles alimentaires usagées sont collectées chaque année en France, souvent auprès des restaurateurs, et sont difficiles à recycler.

Le traitement de ces huiles usagées est devenu un enjeu majeur de santé publique du fait de leur impact sur l’environnement.

A partir de 60 kg d’huiles alimentaires usagées, les établissements de restauration doivent réaliser la reprise et le suivi de leurs déchets.

Dans le respect du Code de l’environnement et du Code de la santé publique, les huiles alimentaires usagées ne doivent ni être éliminées suivant le circuit classique des ordures ménagères ni rejetées dans les réseaux d'eaux usées.

L’huile alimentaire jetée dans les canalisations provoque un engorgement et des mauvaises odeurs et entraîne l’asphyxie des bactéries chargées d’épurer l’eau et la prolifération de micro-organismes nocifs pour la santé.

La valorisation des huiles alimentaires usagées en biocarburants

Les huiles alimentaires usagées sont valorisables en biodiesel de deuxième génération. Elles sont filtrées pour enlever les déchets qu’elles contiennent, et lavées. Par l’ajout de soude et de méthanol, on obtient ensuite un biocarburant, de l’ester méthylique d’huile usagéeL’avantage écologique de des biocarburants de deuxième génération est de préserver les terres cultivées alors que les biocarburants de première génération sont produits à partir de culture comme le blé, le maïs, ou le palmier à huile.

La France se classe au 5ème rang européen pour la production de biocarburants à partir d’huile et des graisses animales résiduelles derrière l’Angleterre, l’Allemagne, de la Hollande et de l’Espagne.